Conseils

Où ?!

Les arbres fruitiers aiment le soleil ! Les coteaux sud/sud-est sont idéaux. Les zones aérées sont préférables afin de réduire le développement des champignons (maladies dites cryptogamiques : tavelure, oïdium, cloque…).

- Éviter les situations ombragées et humides, ou à eaux stagnantes.
- Ne pas planter sur les sols superficiels, peu profonds.
- Éviter les parcelles très exposées au vent (sommet de coteaux, couloir de vent…)
- Attention aux situations gélives en zones encaissées ou exposées au nord-est.

La plantation

La période de plantation s’étend en règle générale de fin novembre à fin mars, la meilleure période se situant entre fin novembre et fin janvier. En automne, la partie aérienne de l’arbre entre en repos végétatif. Les racines, elles, continuent à pousser : c’est le moment idéal pour la plantation, le système racinaire de l’arbre aura le temps de s’installer avant les grands froids d’hiver et l’arbre sera plus résistant en cas de sécheresse l’année suivante. Plus vous reporterez la mise en terre, plus il faudra être attentif à l'arrosage.

Creuser un trou de 50cm minimum en tous sens. 

Il est préférable de préparer les trous à l’avance, surtout dans le cas d’une plantation importante. Ne laissez pas les trous ouverts trop longtemps, si les trous sont creusés à l’avance, rebouchez-les. La terre sera ameublie et il sera facile au moment de la plantation de recreuser le volume correspondant aux racines.

Afin d'éviter le dessèchement, veillez à ne pas laisser les racines exposées au vent ou au soleil. Mieux vaut ne sortir les plants de leur jauge ou de leur sac qu’au moment de la plantation.

Il est indispensable de bien tuteurer afin d'aider l’arbre à supporter les assauts du vent. Prenez soin de bien disposer les racines lors de la mise en place du scion. Vérifiez que les racines ne soient pas repliées ; pour cela vous pouvez former un dôme de terre sur lequel elles prendront appui.

Il est fortement conseillé de praliner les racines avec ces trois ingrédients à parts égales (recette perso) : une part d’argile, une de bouse de vache très fraîche et une de terreau de semis.

Recouvrir ensuite les racines que vous aurez "habillé" avec de la terre fine, possiblement mélangée avec du compost bien mûr.

NE PAS METTRE DE FUMIER FRAIS DANS LE TROU ! 

Veillez à ce que les points de greffe restent bien au-dessus du sol après arrosage.

N'oubliez pas d'identifier vos plants en choisissant la méthode la mieux adaptée : certaines étiquettes s'envolent aussi vite que la mémoire ! Personnellement je découpe des cartels dans les canettes de soda que je grave ensuite à la pointe seiche ou que je frappe, selon l'humeur. C'est une solution convenable et économique pour résister efficacement, ici, aux entrées de nord-ouest parfois très sévères.

 

Et enfin : 

N'oubliez pas d'arroser votre arbre !!!
(Et pas seulement le jour de la plantation...)

 

Distances de plantation

Espèce Porte-greffe Ligne en mètres Entre lignes (en m)
Pommier

Franc

5.5 à 7 6 à 8
Pommier
M 106 3.5 à 4 4.5 à 5.5
Pommier
M 111 5 7 à 8
Poirier Franc 5 à 6 6 à 7
Poirier BA29 ( C.de Prov.) 3 4 à 4.5
Cognassier
BA29 ( C.de Prov.)
3 4 à 4.5
Prunier Myrobolan 5 à 6 6 à 8
Cerisier Ste Lucie 5 6
Cerisier Merisier 7 à 8 8 à 10
Abricotier Myrobolan 5 6
Amandier Amandier/Pêcher 5 5
Pêcher
Amandier/Pêcher
4 5
Murier - 10 10
Figuier
-

De 4 à 10 selon variété.

De 4 à 10 selon variété.